Zoom EPL Dijon-Quétigny : Mise en évidence de la prédation des graines d’adventices par les carabidés

Objectif
Cette expérimentation a été mise en place sur l’exploitation de l’EPL après deux années d’inventaire des carabidés sur les mêmes parcelles.
Certains carabes omnivores et à fortiori granivores peuvent aider à limiter le stock semencier d’adventices. En mettant en place ce protocole standardisé mis au point par l’INRA Dijon, il s’agissait de mettre en évidence de façon concrète et pédagogique le service écosystémique rendu et de le promouvoir auprès des jeunes en formation et des agriculteurs. L’objectif n’était pas de faire de la recherche mais de montrer des exemples concrets à portée pédagogique.

Le protocole expérimental
Le principe est de mettre dans la parcelle une cage grillagée ne laissant pas passer les vertébrés et contenant un morceau de papier de verre où sont collées un nombre connu de graines. Au bout d’une semaine, la carte est récupérée et les graines restantes comptées. On peut en déduire le pourcentage de prédation.
Deux types de graines ont été testées:

  • Des graines de vulpin
  • Des graines de pensée des champs (réputées riches en lipides)

Sur chaque carte ont été collées 50 graines de vulpin et 50 graines de pensée.

Carte avec graines collées (Pensée et vulpin)

Carte avec graines collées (Pensée et vulpin)

A proximité des cages grillagées ont été placés des pots Barber permettant de connaître la composition de la communauté de carabidés.

Cage grillagée dans une parcelle de moutarde

Cage grillagée dans une parcelle de moutarde

Les cages ont été installées par groupe de 3 dans 3 parcelles différentes à 50 m de la bordure.

Les résultats obtenus
Exemple des résultats obtenus sur la parcelle Buisson Tendon implantée en moutarde.

graines

Il est possible de mettre en parallèle de ces résultats le nombre de carabidés piégés pendant la même période sur la même parcelle.

carabes

Les résultats obtenus mettent en évidence de façon claire une prédation des graines de vulpin et de pensée (viola arvensis) par les carabes. Cette prédation s’avère élevée dans certaines parcelles. Il est toutefois difficile de se prononcer sur l’aspect quantitatif de cette prédation.

Geneviève Codou-David – EPL de Dijon-Quetigny
Crédits photos: EPL de Dijon-Quetigny

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>