Bilan sur les nouveaux outils Dexi-AuxiMore de 2014

En 2014, quatre outils d’évaluation du potentiel d’accueil en auxiliaires d’une parcelle ont été réalisés. Ce sont des évaluations multicritères qui intègrent à la fois des éléments du système de culture et des éléments de l’environnement proche d’une parcelle. Elles concernent respectivement les syrphes, les coccinelles, les chrysopes et les micro-hyménoptères parasitoïdes de pucerons.
Un questionnaire permettant de renseigner l’ensemble des données d’entrées pour évaluer le potentiel d’accueil d’une parcelle vis-à-vis de ces quatre groupes d’auxiliaires grâce aux outils créés, a été mis au point. Des fichiers de saisies permettant de saisir les informations de base des évaluations et d’en exploiter les résultats accompagnent également les outils d’évaluation multicritères.
Ces fichiers fournissent par exemple un tableau permettant de résumer l’ensemble des résultats d’évaluation d’une parcelle vis-à-vis d’un groupe d’auxiliaires (un exemple concernant les syrphes vous est présenté ci-dessous). Cette parcelle, située dans les Côtes d’Armor, est cultivée en blé et la succession des cultures est triticale, maïs, blé, maïs. Elle est en zone bocagère entourée de haies et de nombreuses prairies.ReferenceClosDuBief
Légende : Potentiel Syrphes de la parcelle du Clos du bief – vert foncé = très favorable à rouge = très défavorable

Ce tableau se lit de droite à gauche. Tout à fait à droite, le potentiel d’accueil en auxiliaires est indiqué avec la note globale obtenue par la parcelle. Directement à la gauche de ce potentiel global, les deux embranchements principaux qui lui sont rattachés sont présentés avec les notes obtenues pour chacun d’eux. Puis, à gauche de ses embranchements, les critères qui les composent sont inscrits avec les notes correspondantes, et ainsi de suite jusqu’ aux critères de base de l’évaluation, complètement à gauche.
Les cases correspondant à chaque critère sont colorées en rouge en cas de note défavorable, en jaune en cas de note intermédiaire (peu favorable) ou en vert si la note est au contraire favorable. Cela permet d’identifier rapidement les leviers à actionner pour améliorer le potentiel d’accueil en auxiliaires d’une parcelle.
Par exemple, l’introduction d’une culture de colza dans la succession culturale, l’utilisation d’insecticides sélectifs des auxiliaires, un désherbage modéré (adventices en nombre réduit, tolérés) et la mise en place d’une bande fleurie améliorent le potentiel d’accueil en syrphes de la parcelle présentée :
AmélioreClosDuBief
Légende: Potentiel Syrphes : parcelle du clos du bief amélioré après une première série de modifications du système de culture.

Ces outils permettent ainsi de faire rapidement de simulations concernant le potentiel d’accueil des auxiliaires les plus importants des grandes cultures. Dans cet exemple, ils sont donc utiles à la mise en place d’innovations favorables aux Syrphes.

Ludivine Thivat et André Chabert – ACTA

Note de Corinne: merci de nous excuser de la piètre qualité de ces images – malgré tous nos efforts, le blog n’aime décidément pas les extractions ! N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez recevoir les « images sources » par mail (elles seront bien plus lisibles!). Merci de votre compréhension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>