Les fiches bibliographiques ravageurs et auxiliaires à la relecture des experts

Les versions de travail des fiches bibliographiques prévues dans la tâche 1 sont désormais terminées !
Concernant les ravageurs, 22 fiches sont disponibles. Elles concernent les ravageurs majeurs des principales grandes cultures : le charançon du bourgeon terminal sur colza, la pyrale du maïs… Pour les auxiliaires, ce sont 7 groupes ou familles qui font l’objet de fiches. On y trouve des informations sur la biologie et l’écologie des ravageurs et auxiliaires, les conséquences des attaques des ravageurs et les moyens de lutte agronomique, chimique ou biologique, l’effet des éléments du paysage ou encore l’existence d’outils d’aide à la décision…

Pour leur création, je me suis appuyée sur la base de données bibliographique Access mise au point par l’ACTA et le CETU INNOPHYT, sur la synthèse bibliographique du CETU « Revue bibliographique : Etat de la présence des insectes auxiliaires en grandes cultures et méthodes de piégeage », ainsi que sur de la bibliographie extérieure. Parfois, certaines informations de la base de données étaient imprécises, ou n’étaient plus d’actualité (notamment pour l’utilisation de certains produits phytosanitaires). J’ai donc consulté d’autres sources, en grande majorité des articles rédigés par des experts appartenant aux instituts techniques agricoles, ainsi que l’index phytosanitaire ACTA 2013.

Les fiches sont désormais soumises à des experts, partenaires d’AuxiMore ou non. Elles doivent être validées avant leur diffusion car seule une faible part de toute la littérature disponible a été étudiée. Des corrections, précisions et rajouts sont donc les bienvenus.
Par exemple, j’ai déjà eu un retour pour les fiches sur les limaces et les taupins. Les remarques concernent par exemple les dégâts potentiels qui sont revus à la hausse pour les taupins, la répartition géographique selon les espèces de taupins, le seuil de nuisibilité des taupins sur maïs qui a été abaissé, le rajout de l’espèce Arion distinctus pour les limaces, l’ajout de l’orthophosphate de fer comme substance active molluscicide…

Laura Bruchon, stagiaire à l’ACTA

2 réflexions au sujet de « Les fiches bibliographiques ravageurs et auxiliaires à la relecture des experts »

  1. Merci Célie pour ton enthousiasme ! Il va falloir attendre néanmoins encore un peu avant que les fiches soient diffusées… L’équipe Auximore y travaille, en se réjouissant par avance de répondre à un vrai besoin des conseillers et des agriculteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>