EPL de Dijon Quétigny : Des inventaires d’auxiliaires dans un objectif pédagogique et de démonstration.

Dans le cadre de son projet BIODIVEA (Biodiversité dans les exploitations agricoles), l’EPL de Dijon Quétigny met en place différents protocoles d’inventaire des auxiliaires de culture sur sa ferme expérimentale et pédagogique de Tart le Bas.

L’exploitation située dans une zone d’open field de la plaine dijonnaise est divisée en deux zones :

-Une zone Z30 avec une réduction d’intrants de moins 30% par rapport aux pratiques de l’agriculture conventionnelle de la plaine

-Une zone Z50 avec une réduction d’intrants de moins 50% et présentant quelques aménagements ( Haies et bandes enherbées)

4 parcelles différentes sont inventoriées dans la Z30 (Soja, blé tendre d’hiver, orge d’hiver et moutarde brune) ainsi que 5 dans la Z50 (Culture de luzerne , pois d’hiver, orge de printemps, maïs grain et blé tendre d’hiver) depuis le 29 Avril.

Les carabidés sont recensés grâce à un dispositif de pièges Barber avec liquide de conservation ( 3 pots en bordure de parcelle et 3 pots en milieu de parcelle).La détermination s’effectue à l’espèce sous la loupe binoculaire.

Des planches de peuplier ont été disposées sur 3 parcelles

Une tente Malaise placée au milieu du parcellaire et le long d’une bande enherbée le 14 Mai permet de recenser depuis le 21 Mai les insectes volants et notamment les Syrphes.

Il est prévu que plusieurs classes de l’établissement soient associées à ces inventaires de biodiversité :

–          Une classe de seconde et une classe de première STAV  ainsi que les apprentis du CFA effectueront les relevés des plaques encadrés par des enseignants d’Agronomie et/ou de Biologie

–          Les BTS « Agronomie et productions végétales » participeront aux relevés des pièges Barber. Les résultats obtenus sur les différentes parcelles devraient dégager des tendances exploitables dans un module de formation intitulé « Régulations bio-écologiques au sein de l’agrosystème »

Deux stagiaires (Un stagiaire Master 1 de l’Université de Tours et une stagiaire GPN de l’EPL de Lons le Saunier) sont accueillis sur l’exploitation depuis début Avril. Ils assurent l’essentiel des relevés, des déterminations et jouent un rôle important dans l’animation des classes sur le terrain.

Signalons toutefois que de violentes inondations ont affecté le département de la Côte d’Or. Sur notre exploitation située entre deux rivières, les crues se sont conjuguées à une remontée de la nappe. Les eaux ont envahi nos parcelles emportant plaques et la plupart des pièges Barber.

 EPLFPA_Dijon1    IMG_4750

Crédit photo : EPLFPA : établissement public local de formation professionnelle agricole Dijon

Espérons un retour à un temps plus clément et à des normes saisonnières qui nous permettent d’effectuer correctement ces relevés.

 Geneviève.CODOU-DAVID Enseignante Biologie-Ecologie  Chargée de mission  « Biodiversité en milieu agricole »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>